La culture africaine, ça vous intéresse? Plus tard des responsables portugais qui refusaient de se convertir à l'islam sont exécutés en 1631 à Mombasa, qui avait été reprise en 1599 seulement. J.-C. en Afrique de l’Ouest et du centre (territoires des actuels Gabon, Cameroun et République du Congo) et dans la région des Grands Lacs[33],[34]. Ainsi, Amda Seyon Ier menacera le sultan mamelouk d'Égypte Nâsir Muhammad ben Qalâ'ûn de détourner le cours de Nil et d'autres représailles après que ce dernier eut repris les persécutions contre les coptes d'Égypte, ce qui mènera à de multiples guerres contre les sultanats côtiers tels que le Sultanat d'Ifat, le Hadiya, le Daouaro et les Agao qu'il remportera. Les hommes et les structures. 24 juil. Après une brève interruption due à des querelles de successions, la conquête reprend en 665 sous Oqba Ibn Nafi Al Fihri, neveu d'Amru ben al-As. L'Afrique Romaine est donc une province riche du commerce et de l'agriculture grâce à ses grandes métropoles commerciales côtières comme Leptis Magna, Tingis et Carthage et grâce aux plaines fertiles de Numidie. Ce dernier profite des richesses de la côte, de la traite des esclaves ainsi que du commerce de l'ivoire, de l'or et d'autres produits venant d'Afrique. Les principautés de Makurie et d'Alodie avaient d'abord infligé une défaite cuisante lors du siège de Dongola aux troupes arabes menées par le général Abd Allâh ibn Saad ibn Sarh[54], grâce à la supériorité de leurs archers. De plus, l'établissement du califat du Golfe Persique jusqu'au Maghreb fit perdre de leur importance aux routes commerciales de la Mer Rouge, auparavant avenue principale du commerce de l'Océan Indien vers Rome. Elle devint le centre politique de la Cyrénaïque, qui fut englobée dans l'Égypte ptolémaïque (dynastie des Lagides) trois siècles et demi plus tard. En outre, apprendre l’histoire fournit un bouclier contre le présentisme. Devenu évêque d'Hippone (actuelle Annaba), il s'opposa dans ses écrits au donatisme et au manichéisme ; il est le principal penseur qui permit au christianisme occidental d'intégrer une partie de l'héritage grec et romain, en généralisant une lecture allégorique des Écritures liée au néoplatonisme. Audio (142) ... Ces étudiants sont un pilier important du mouvement de protestation qui traverse le pays depuis le 22... #Afrique du Nord. Les premières traces d'histoire écrite en Afrique datent de l'Égypte antique, dont le calendrier est toujours employé pour dater les cultures de l'âge du bronze et de l'âge du fer de la région. Les aspirations nationalistes africaines menèrent aux indépendances qui s'étalèrent de 1910 à 1975 suivant les pays. L'Afrique est au début du XXe siècle presque entièrement sous domination coloniale et le restera en partie jusqu'à la fin du siècle, ce qui modèle encore aujourd'hui les frontières et les économies des pays concernés. Ce phénomène est symptomatique de la division historique entre les deux parties du continent, entre le Nord et l'Est intégrés à l'Eurasie et à la Méditerranée, et le reste du continent qui resta longtemps à l'écart des grandes routes commerciales intercontinentales comme la Route de la soie. Vers la fin de cette période, au XVe siècle, les Portugais, suivis par d'autres nations européennes, installent sur la côte ouest un trafic d'esclaves, la traite atlantique, qui s'ajoute à la traite intra-africaine et à la traite orientale qui sévissent déjà sur le continent. Cependant, les Portugais gardent une préférence marquée pour les îles et archipels, comme le Cap-Vert, Sao Tomé-et-Principe, Zanzibar ou encore l'île de Mozambique, plus faciles à défendre grâce à leur flotte face aux puissances continentales. L'agriculture apparaît en plusieurs lieux selon un processus complexe[28] vers 6000 av. La route la plus connue est celle du commerce transsaharien, où les esclaves capturés en Afrique de l'Ouest étaient exportés au Maroc ou en Tunisie. Le Zaïre, Civilisations traditionnelles et Culture moderne (Archives culturelles d’Afrique centrale), Paris: Présence Africaine, 1977. A la fin du mois de janvier, le président du Rwanda Paul Kagame, initiateur et chef d’orchestre de ce processus, reprendra la présidence de l’Assemblée de l’UA, l’organe suprême de décision de l’organisation, ce qui implique que ces réformes seront une des … Il faudra attendre l'arrivée au pouvoir des Almoravides au Xe siècle pour que le sunnisme s'impose définitivement dans la région, bien que marqué par des pratiques hétérodoxes comme le rôle particulièrement important donné aux marabouts, qui servent à la fois de saints et de prosélytes auprès de la population. Enfin, il est important, pour nous Africains, d’étudier la religion traditionnelle, pour mieux saisir l’Histoire. Une revue de tous les profils en mer disponibles fait nettement apparaı̂tre, au voisinage de la côte, entre 15°N et 20°N, une anomalie magnétique parallèle à l'anomalie continentale du Sénégal. An important factor of the early period is that the thoughts on the basis for Africa’s true identity generated arguments that fostered the emergence of the Middle Period of African philosophy. "Géostratégie Africaine" de Jean-Paul Pougala TOME 1 ... des populations africaines ou pour susciter des débats sur des thèmes d'importance capitale sur la géostratégie de l'Afrique. Voici quelques idées de thème de réflexion et de recherche pouvant déboucher sur des mémoires ou des thèses, ainsi que quelques conseils pour la rédaction des mémoires de recherche donnés aux élèves d'HEC (document PDF à télécharger). Pour l’historien burkinabé Joseph Ki-Zerbo, « L’histoire dans tous les pays du monde remplit une fonction individuelle et collective, c’est la fonction de la mémoire, et je pense que cela vaut pour tous les peuples du monde. Un christianisme limité à la sphère des valeurs était pour beaucoup de missionnaires le plus important pour l’Afrique. Cette historicité qui nous a été niée, c’est une sorte de mission que de la rétablir. Parmi quelques grands noms de l'histoire amazighe, on peut citer : Masnsen (Massinissa), Yugurten … Cela explique, du moins en partie, le choix d'Addis-Abeba pour l'accueil du siège de l'Union africaine en 1963. A cetté époque, l'Afrique s'intègre de plus en plus à l’économie mondiale[129],[n 18] et le continent bénéficie jusqu'en 1950 environ, date à laquelle culminent les profits des entreprises, de la reprise — interrompue par la Seconde Guerre mondiale — qui suit la crise de 1929[129]. » Notable exemple du phénomène, à la fin du XIXe siècle, Léopold II de Belgique commandite plusieurs expéditions, dont une menée par l'explorateur Henry Morton Stanley[89],[n 14], lequel crée l'État indépendant du Congo, en 1885, qui sera la propriété personnelle du roi[90]. Le christianisme est arrivé en Afrique dès le Ier siècle apr. Au sortir de cette période de crise, l'Égypte passera tour à tour entre les mains de dynasties étrangères au cours du Ier millénaire avant notre ère, comme celle de l'Assyrie, de l'Empire néo-babylonien ou plus tard des Achéménides, et celles de dynasties locales souvent arrivées au pouvoir à la suite de révoltes contre ces occupants à l'instar de Nékao II qui lutta contre les Assyriens. L'Afrique subsaharienne voit naître ses propres civilisations dans les zones de savanes. Ces évènements expliquent la carte ethno-linguistique de l'Afrique actuelle[41]. De là, il rejoint les côtes de l'Afrique de l'Ouest mais se heurte sur la route du retour à une forte résistance berbère emmenée par Koceila. Cela a pour effet d'accélérer la colonisation[95] et donc le déploiement des « 3 C » (commerce, christianisme, civilisation) au nom du « fardeau de l'homme blanc »[96]. En outre, apprendre l’histoire fournit un bouclier contre le présentisme. La ville de Tunis est également fondée pour supplanter Carthage, reprenant une pratique de remplacement des centres de pouvoir anciens par des centres de pouvoir islamiques commune au reste du califat (comme ce fut le cas à Bagdad qui remplaça Ctésiphon, à Fustat pour remplacer Alexandrie ou encore à Damas pour supplanter Antioche). J.-C., le Sahara était un territoire vert et fertile. Des tribus arabes s'implantèrent dans la région, et celle des Awlad kenz prit le contrôle de la région couverte par la Makurie en 1412, qui s'islamisa progressivement sous leur influence jusqu'à la fondation du royaume puis Sultanat de Sennar, qui reconquit la Nubie en 1504 avant de se convertir à l'islam en 1523. En 1880, à l'aube de la colonisation massive, moins de 20 % du continent est aux mains des Européens. Sous le règne d'Ezana (320-360), entre 325 et 328, Aksoum devient le premier grand empire à se convertir au christianisme, et le deuxième Etat après l'Arménie. Le Zaïre, Civilisations traditionnelles et Culture moderne (Archives culturelles d’Afrique centrale), Paris: Présence Africaine, 1977. Cette guerre avant tout navale du fait de la géographie de la région (côtes désertiques de la mer Rouge, villes insulaires du Zanguebar dans une moindre mesure), s'appuie sur la question religieuse (entre chrétiens et musulmans, dont l'Empire Ottoman et le Portugal se voient comme les protecteurs dans cette région du monde) pour entraîner des conflits terrestres. Sous le règne de certains des plus grands pharaons égyptiens, comme Ramsès II ou Akhenaton, le royaume va s'étendre hors d'Afrique et prendre le contrôle d'un large territoire allant jusqu'au Liban. Le site archéologique où se trouvent les obélisques d'Aksoum a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1980. L’histoire africaine a été longtemps victime de préjugés et de considérations qui l’ont mise sous un faux jour. Vers 2 000 ans av. La demande concerne aussi, dans une moindre mesure, l'exploitation des mines d'argent et d'or du Pérou et du Mexique[64],[65]. La vie de Marien Ngouabi 1938-1977, Paris: Présence Africaine… Le continent est considéré comme le berceau de l'humanité, à partir duquel, il y a 200 000 ans environ, l'homme moderne s'est étendu sur le reste du globe. Près de 10 ans après le discours de Dakar du 27 juillet 2007, force est de constater que les poncifs hégéliens sur l’Afrique n’ont pas perdu de terrain. En 332 av. Le début du Moyen Age est une période sombre dans l'histoire de la région, où il est difficile de démêler la légende de la réalité historique. Les principaux produits fournis par l'Afrique sub-saharienne étaient l'or, le sel, les esclaves et l'ivoire. L'importance de la tradition orale pour les enfants : cas des pays du Sahel. Les Portugais commencent leur expansion outre-mer dès 1415, en s'installant à Ceuta (actuel Maroc) puis en s'implantant, au fil du temps, le long de la côte ouest du continent. Cette situation en a fait un enjeu important dans la plupart des guerres civiles romaines en dépit de ses garnisons comparativement plus faibles et moins aguerries que celles de Gaule, de Pannonie ou de Syrie. L’Union africaine a assumé davantage de responsabilités en matière de gestion des conflits en Afrique, avec un certain succès, notamment au Soudan et en République centrafricaine récemment. Cela réduit la quantité de terres propices au peuplement et provoque des migrations des communautés agricoles vers le climat plus tropical de l'Afrique de l'Ouest[19] et vers la vallée du Nil, en dessous de la seconde cataracte, où s'établissent des implantations permanentes ou semi-permanentes. Contribution à l’histoire traditionnelle de l’Afrique centrale, Paris: Présence Africaine, 1976. Ainsi, le prophète persan Mani, ayant vécu au IIIe siècle, le décrit comme l'une des quatre grandes puissances de son temps avec Rome, la Chine et l'Inde. Cette instabilité ralentit les progrès de l'islam sunnite dans la région, qui a même reculé à certaines époques. Cette émigration a permis l'émergence de sociétés complexes et hautement organisées durant le IVe millénaire av. 2020 - Découvrez le tableau "danse africaine" de huguette bonnet sur Pinterest. De nombreuses révoltes éclatent ainsi périodiquement dans la région, comme à Mombasa en 1528. 2 et qui demeura la capitale de la province d'Égypte sous l'Empire Romain. La répression des héréros (1904-1907) est ainsi qualifiée de « premier génocide du XXe siècle »[120],[121]. Ils auraient quitté le continent en traversant la mer Rouge via le Bab-el-Mandeb[11],[12], le détroit de Gibraltar[11],[12] et l'isthme de Suez[13]. Seule l'Afrique australe est significativement occupée, 250 km à l'intérieur des terres[91],[n 16] ainsi que l'Algérie, conquise par les Français en 1830[92]. Entrainement // Sujets de mémoires ou de thèses. Depuis le début du Moyen Age, voire même avant, la traite des esclaves a existé en Afrique. Dominique Borne et Benoît Falaize (dir.). l’homme le plus riche de l’histoire de l’humanité, un projet politique porté par certains dirigeants d’unifier l’Afrique sous un seul drapeau, Lecture : Figures de la révolution africaine, Bobi Wine ou l’épine dans le pied de Museveni, Revue littéraire: La Saison de L’ombre, Léonora Miano, Les relations Sino-Africaines: une longue histoire. La dernière modification de cette page a été faite le 4 décembre 2020 à 00:00. L'Égypte profite également de la route des Indes, qu'elle a réorienté vers la Mer Rouge vers 100 av. » À côté des sociétés abolitionnistes, des sociétés d'exploration (l'African Association par exemple, fondée en 1788 en Angleterre) et des sociétés missionnaires (ainsi la Société missionnaire de Londres, créée en 1795) apparaissent à ce moment. J.-C., Alexandre le Grand est reçu comme un libérateur par l'Égypte, alors occupée par les Perses[n 6], après une campagne victorieuse de Darius III. Le thème de cette année, « Faire taire les armes », a pour but de raviver la volonté des chefs d’Etat africains exprimée en 2013 de mettre un terme aux conflits et d’empêcher les génocides en Afrique d’ici à 2020. 2 Paris, Presence Africaine, 1944.; 8 La théologie de la fondation de la chrétienté n’est rien moins que la transposition du christianisme tel que vécu en Occident dans le contexte culturel et géographique de l’Afrique subsaharienne. La taille du Sahara a considérablement varié au fil du temps, essentiellement du fait des conditions climatiques[15]. I ... côte ouest-africaine avant 1792. Les plus célèbres sont Amanirenas et sa fille Amanishakhéto qui lui succéda. Ainsi, à partir du VIIe siècle, la puissance aksumite déclina rapidement. Selon la théorie de l'« origine africaine de l'homme moderne », ces premiers humains modernes quittèrent l'Afrique et peuplèrent le reste du monde entre 80 et 50 000 ans avant le présent. Sujets de mémoires ou de thèses. Les deux moitiés tomberont dans la sphère d'influence de l'Empire britannique avant la fin du siècle. Deux cents ans plus tard, ce dernier est devenu une importante puissance commerciale, isolant Ife de la côte et de ses ports. L'Éthiopie est le seul État africain, avec le Liberia, qui n'ait pas été colonisé par une puissance européenne, le pays ne connut qu'une brève occupation de 5 années (1936-1941). Importance de la préhistoire africaine Importance de la préhistoire africaine. La vie de Marien Ngouabi 1938-1977, Paris: Présence Africaine… Cette tendance intransigeante perdurait au début du IVe siècle et après la persécution de Dioclétien en 303, les donatistes refusèrent la réintégration dans la communauté chrétienne des lapsi qui avaient failli. ), L’Afrique sous domination coloniale, 1880-1935. De l'importance de découvrir l'Histoire africaine Au XIXème siècle, en plein boom de l'expansion coloniale européenne, le célèbre philosophe allemand Friederich Hegel consacre une partie sur "les nègres" dans son ouvrage, La raison dans l'Histoire ( 1830). Adulis est rapidement devenu le principal port pour l'exportation de marchandises venant d’Afrique telles que l’ivoire, l’encens, l’or et les animaux exotiques au cours du Ier siècle. Grâce à ce nouveau débouché commercial, certains royaumes africains prospèrent du trafic d'esclaves, comme ceux de la côte du Zanguebar, ou de la Côte des Barbaresques, en se fournissant chez leurs ennemis ou chez leurs voisins infidèles. Enfin, il est important, pour nous Africains, d’étudier la religion traditionnelle, pour mieux saisir l’Histoire. Pline l'Ancien[1] exposait la même tradition en parlant d'« Æthiops, fils de Vulcain »[n 1]. Cette traite atlantique s'accélère lorsque l'exploitation du continent américain par les Européens s'accompagne d'une forte demande de main-d'œuvre pour les plantations de canne à sucre, café, cacao, coton, tabac… qui se développent massivement dans la seconde moitié du XVIe siècle. La traite esclavagiste cesse à la fin du XIXe siècle, mais elle est vite remplacée par une exploitation coloniale des peuples conquis, comme par exemple dans le Congo belge. Sous le règne de Saïd bin Sultan Al-Busaïd, au tout début du XIXe siècle, la capitale du royaume est transférée à Zanzibar, et Oman ne devient plus qu'une province parmi d'autres, quoique gouvernée par le prince héritier du Sultan d'Oman et de Zanzibar, le nouveau titre du sultan. Des esclaves africains, venus d'Arguin (île de l'actuelle Mauritanie), sont vendus dans la ville portugaise de Lagos dès 1444[56] et « les premiers esclaves noirs sont introduits à Hispaniola dès 1493[57] ». Du point de vue de l'organisation sociale et politique, Carthage est plus proche d'une confédération de cités-états unies avant tout par intérêt économique, avec comme noyau un territoire dominé par les grandes familles, comme l'a été l'Ibérie Barcide centrée autour de Carthagène et conquise sur ses fonds propres par Hamilcar Barca, le père d'Hannibal alors même que le sénat carthaginois avait décidé de se recentrer sur l'Afrique après la 1re guerre punique. Ces pratiques, déjà brutales par essence, s’aggravent de répressions sanglantes contre les soulèvements et les résistances[119]. La fin du XVIIe siècle est marquée par la domination française, et c'est l'Angleterre qui domine la traite atlantique à son apogée, au XVIIIe siècle. Ainsi, Zara Yaqob, à la fin du Moyen Age, convertit les habitants du Damot et du Godjam et participe aux débats théologiques. Plus au Sud, la côte allant du Sud de la Somalie à Sofala est colonisée progressivement par des commerçants Arabes et Persans, en particulier par les Shirazi à Kilwa notamment. Ce royaume se maintint dans la région, en dépit des convoitises ottomanes et éthiopiennes, jusqu'au XIXe siècle. L'arabe devient peu après langue officielle et le copte est relégué au rang de langue liturgique. sans détour par les pionniers de l'histoire africaine. de ce travail, d'étudier les sources de l'histoire africaine de.s origines à 110s .jours.s Notre étude se limite à la période moderne et … La plupart choisit la seconde option et réussit à conserver d'importantes responsabilités administratives jusqu'au VIIIe siècle, où les coptes perdent petit à petit leur pouvoir. Cependant, au fil du temps, elles sont progressivement remplacées par des compagnies d'initiatives purement privées ; vers 1720, ces dernières dominent le commerce, profitant de la dérégulation progressive concédée par les gouvernements européens[69]. Lorsque la paix fut signée en -21, à l'avantage des Nubiens, la frontière fut fixée à Maharraqa et le restera jusqu'à la chute du royaume. Le Moyen Âge éthiopien commence avec l'effondrement d'Aksum durant le Xe siècle, et une période de trois siècles de laquelle peu de choses subsistent. Il fonde Kairouan en 670 et en fait la capitale de l'Ifriqiya, ancienne province romaine d'Afrique fraîchement islamisée[50] ; c'est la même année (670) qu'est fondée la Grande Mosquée de Kairouan, l'une des plus anciennes mosquées d'Afrique[51].